Padre Pio - Ses Dons et ses Charismes

 

 

Padre Pio représente Jesus et il le rend présent, aux yeux de ceux qui  s'en sont éloignés. C'est un phare qui attire et qui illuine.

 

Comme le contait l'écrivain Mr. Jean De robert dans son livre intitulé "Saint Pio da Pietrelcina" "Il porte en lui les deux dimensions de la croix : La dimension verticlae de son amour pour Dieu, la dimension Horizontale de clui dont il brûle pour l'humanité, pour ceux qu'il appelait lui-même , ses frères d'exil"

 

Voici une présentation des Charismes, Dons et des Grâces que Padre Pio a reçu tout au long de sa vie.

La Transverbération

Le 30 Mai 1918, fête du "Corpus Domini" Une grâce le dérouta quelque peu.

 

Il la signalera par une lettre du 27 Juillet 1918 au père Benedetto :

 

"Le matin de ce jour-là, à l'offertoire de la Sainte Messe, un souffle de vie me fut offert; je ne saurai dire, pas même vaguement ce qui s’est passé en moi en cet instant fugace. Je me suis senti tout ébranlé, rempli d'une extrême frayeur, au point qu'il s'en fallut de peu que la vie ne vint à me manquer, puis, un calme complet, comme jamais je n'en avais expérimenté par le passé. Tout cela, terreur, secousse et calme succédant l'un à l'autre, fut causé non par la vue mais, par la sensation de quelque chose qui touchait mon âme en sa partie la plus intime, la plus secrète. Je suis incapable de dire autre chose de cet évènement. Pendant que cela se passait, j'eus le temps de m'offrir entièrement au seigneur, aux intentions du Saint-Père quand il a recommandé à toute l'église d'offrir à Dieu, prières et sacrifices".

Les Parfums

De toute la personne de Padre Pio émanait  un parfum pénétrant. Il commença à se diffuser le jour même de sa totale et définitive stigmatisation, et nombreux sont ceux qui disent l'avoir perçu après sa mort. Ces odeurs étaient parfois si pénétrantes, si intenses, qu'elles faisaient littéralement suffoquer, comme lorsque l'on respire un flacon d'un excellent et véritable parfum.

 

"Pie Operaie di San Giuseppe", une pieuse ouvrière de saint Joseph témoignait elle-même :

 

"A chaque fois que je demande, quelque chose, même après sa mort, Padre Pio (qu'elle appelait papa) lui donne la réponse. Elle est avertie par un parfum. C'est la réponse du Père ! Et il y a tout un langage de parfum.

S'il s'agit d'un parfum de Rose, cela signifie "Grâce et Souffrance", car il n'y a pas de roses sans épines! S'il s'agit d'une odeur de Violette, cela signifie "Mortification et humilité", autrement dit, que le père demande à être aide l'humilité et le sacrifice. S'il s'agit d'une odeur d’acide phénique, la réponse est nette: refus absolu. Mais si c’est le parfum pénétrant du jasmin, le père veut donner la un signe de tendresse. Parfois, c’est l’odeur de pain frais ou d'amande, et c’est alors, l’invitation à prier plus souvent, et ç s'approcher plus fréquemment, et aussi plus sérieusement de l'Eucharistie. Enfin, le parfum enivrant de l'encens est le signe que la Grâce implorée a été arrachée du cœur de Dieu."

 

Le parfum qui émanait de toute la personne du père, la fragrance du sang qui s écoulait des blessures de la crucifixion, était don le témoignage de sa présence spirituelle.

 

 

La Clairvoyance

 

Padre Pio eut le Don infus de la scrutation des Consciences et du discernement des esprits. C'est à dire qu'il pouvait voir à l’intérieur de l’âme de celui qui s’adressait à lui, dans cette zone secrète et cachée, connue de Dieu seul et de notre propre conscience. C’était là un pouvoir redoutable, entrer seul et de notre propre conscience. Cela permettait d'aider le pénitent à en extraire le pèche.

 

 

Car l’esprit est purifié, plus il est transformé par Dieu, et plus il peut entrer ne contact étroit avec d’autres esprits. L’esprit divin sonde ce qu'il y a de plus cache, jusqu'aux plus profonds secrets de Dieu. La Scrutation des consciences que l’esprit saint avait donné à Padre Pio faisait de son esprit un parfait instrument de l’esprit de Dieu. Combien de fois Padre Pio n’a-t-il pas énuméré les péchés de ses pénitents. Il lisait dans leurs cœurs comme dans un livre ouvert.

 

 

Nous-même pouvons aussi porter ce témoignage, car pareille aventure nous est arrivée! A notre grande surprise, à notre confusion, mais aussi à notre grand soulagement, Padre nous dit ainsi un certain nombre de choses... Il dévoila matérialité de certaines fautes qui nous semblaient, à nous, simplement vénielles, légères, grande importance, si bien que nous n'y avions jamais prêté grande attention. Padre Pio nous en  expliqua la gravite... tout est "Crime" devant l'infinie bonté et 'l’infinie Majesté de Dieu, et ce fut une grâce de Dieu que d’entendre Padre Pio nous expliquer cela!

 

Les Stigmates

Nous savons que Padre Pio avait reçu les stigmates invisibles au mois de septembre 1910 à Pietrelcina, exactement  à Piana Romana.

Depuis, il est certain que Jésus, l'avait préparé à recevoir les signes visibles de la "Passion".

 

Cette lettre racontant le don des stigmates visibles était adressée au Père Benedetto  le 22 Octobre 1918 :

 

"Je me trouvais dans le chœur, après la célébration de la Sainte Messe, quand je fus surpris par un repos semblable à un doux sommeil. Tous mes sens  internes et externes et la faculté de mon esprit aussi se trouvaient dans une quiétude indescriptible. Il y avait un silence total autour de moi. Il faut suivi immédiatement par une grande paix et je m'abandonnai à la complète privation de tout...

E tout cela se produisit en un éclair. Et tandis que ceci était en train de se réaliser, je vis devant moi un mystérieux personnage semblable à celui que j'avais vu le 5 Aout au soir, qui se différenciait seulement en ceci : ses mains, se pieds et sa poitrine ruisselaient de sang. Sa vue m'épouvanta et ce que je ressentis à cet instant, je ne saurais vous le dire. Je me sentais mourir et je serais mot si le Seigneur n'était pas intervenu pour soutenir on cœur que je sentais bondir dans ma poitrine.

Ce personnage disparut de ma vue et je m'aperçus que mes mains, mes pieds, ma poitrine étaient percés et ruisselaient de sang. Imaginez la torture que j'éprouvais alors et que j'éprouve continuellement presque tous les jours. La blessure du cœur saigne constamment, surtout du jeudi au samedi.

Je meurs de douleurs, à cause de la torture et de la honte que j'éprouve dans l'intimité de mon âme. Je crains de mourir saigné, si le seigneur n’entend pas le gémissement de mon pauvre cœur ne cesse cette opération...

Jésus est si bon, me fera-t-il cette grâce? ...

... Il continue son opération sans trêve, me torturant l’âme. Je sens dans mon fort intérieur un continuel grondement semblable ç celui d'une cascade qui jette continuellement du sang. Mon Dieu! Le châtiment est arrivé. Je me soumets à Ton jugement ! Mais sers-Toi de moi dans un but de miséricorde.

Mon père maintenant que vous savez ce que j'éprouve intérieurement, ne dédaignez pas de faire arriver jusqu’à moi la parole de réconfort au milieu d’une telle amertume. Je prie toujours pour vous... touts. Bénissez-moi..."

 

 

La Bilocation

C'est un phénomène étrange, assurément, que cette bilocation. La même personne occupe en Mme temps deux o plusieurs endroits différents.

 

Et combien dans le monde entier, ceux qui peuvent attester avoir vu Padre Pio réellement, physiquement, en chair et en os??... dans le livre qu'il lui a consacré, le père Fernando da Ries Pio X écrit :

 

« De nombreux pilotes de l'aviation anglo-américaine de plusieurs nationalités anglaise, américaine, Polonaise, Palestinienne)? Et de diverses religions catholiques? Orthodoxe? Protestante? Hébraïque)? Peuvent confirmer une bilocation de Padre Pio. Durant la dernière guerre, à chaque fois qu'ils survolaient le Gargano, pour exécuter des bombardements, ils voyaient dans l'espace un moine qui, tendant les ses mains blessées, leur interdisait de lâcher leurs bombes. Foggia et presque toutes les villes des pouilles, subirent de fréquents bombardements. Pas une seule bombe ne tomba sur la cite de Padre Pio. La guerre finie, en montant à San Giovanni Rotondo, ces aviateurs reconnurent en Padre Pio, avec une absolue certitude, ce frère qu'ils avaient rencontre et vu au cours de leurs vols..."

 

Engrange!...

 

Ce privilège, ce charisme, permettrait à Padre Pio d'être présent auprès de certaines âmes pour les réconforter, les soutenir, a des moments critiques. Humainement, c'est inexplicable. Mais il faut avoir l’humilité et l’honnêteté de reconnaitre ce qui existe. La bilocation est un fait objectif.

 

  • Facebook Clean Grey